USA 2015‎ > ‎

22 - USA du 11 au 16.10.2015

  

Dimanche 11 octobre 2015

Toujours privilégiés côté ciel, nous continuons jusqu’au centre des visiteurs d’Escalante à travers des paysages différents.

Munis d’une carte de la zone et d’un permis d’y camper nous attaquons la trentaine de miles inconfortables en raison de la tôle ondulée. 

Nous déjeunons à Devil’s Garden et découvrons les roches sculptées et les cheminées de fée de ce site.




A notre arrivée au départ des balades prévues pour demain, nous déballons nos fauteuils et nous consacrons à la lecture et à la conversation avec les gens qui viennent nous voir.


Parmi eux, Petra une jeune touriste allemande qui nous demande de prévenir les rangers si elle n’est pas de retour dans 2 heures donc vers 18h30. La nuit tombe, elle n’est toujours pas rentrée. Nous arrêtons des randonneurs, ils ne l’ont pas vue mais il y a encore 3 personnes derrière eux. Lorsque ces derniers passent, nous leur demandons d’avertir les Rangers, il est 19h30. Un moment après, on frappe, c’est Petra ! Ouf, il ne lui est rien arrivé. Une voiture passe à ce moment-là sur la piste, Louis va l’arrêter et demande au conducteur de prévenir les Rangers que tout va bien.

Lundi 12 – Colombus Day (férié)

Une demi-heure de marche et nous entrons dans Dry Fork, un canyon facile, juste quelques passages étroits et boueux.





A la sortie, un sentier permet de rejoindre Peek a boo, plus exigeant. Nous accédons au premier palier du rocher à escalader, sans prise pour s’accrocher nous renonçons.


Des jeunes plus sportifs tentent également sans succès cette ascension, ceux qui arrivent dans l’autre sens recouverts de glaise jusqu’aux genoux finissent dans la flaque boueuse.


Nous contournons le problème et ne parcourons qu’une partie de cette gorge avant de nous rendre dans Skoopy, où là, le passage se resserre de plus en plus.
 

Moi qui n’aime pas la marche sans panoramas, je trouve très amusant de se déplacer dans ce boyau en grimpant sur des roches et en se faisant le plus mince possible.



Nous sommes stoppés par un passage difficile sous un rocher, il y a déjà 6 américains encordés en train de ramper dans la boue.

Il est plus de 3 heures lorsque nous remontons vers le parking, nous nous rapprochons du site prévu pour demain et bivouaquons en pleine nature, soirée grillades.

Mardi 13

Environ 1 heure de marche, dans un très joli cadre, nous amène à l’entrée de Zebra Canyon.


Un passage obligé dans une « piscine » de plus en plus profonde nous laisse dubitatifs pour la suite.



Deux touristes accompagnées d’un guide arrivent, ils changent de chaussures et de tenues et abandonnent leurs sacs jusqu’au retour. 

Nous attendons pour avoir une idée de cette traversée, le guide (au moins 1 m 85) avance le premier jusqu’au moment où l’eau atteint ses aisselles, il y a une centaine de mètres à faire, impraticable, ils abandonnent et nous aussi.

L’après-midi, nous partons vers Boulder par la Scénic Byway 12,




puis la Burr Trail, des routes incroyables à travers des crêtes acérées, des roches polies, des lacets et des mesas à perte de vue.









Un chemin nous amène sur un petit plateau pour un bivouac avec vue exceptionnelle.

Mercredi 14


Nous entrons dans le Capitol Reef National Park fondé en 1937.



Là encore l’itinéraire nous enchante, entre les Circle Cliffs et Henri Mountains, nous longeons le Waterpocket Fold,




couches de roches horizontales à l’origine. Lorsque les montagnes se sont soulevées les couches se sont déformées en créant un plissement.

La sortie nous à échappé car nous entrons à nouveau dans le parc de Capitol Reef.




Nous nous précipitons sur le premier sentier, une grimpette jusqu’à Hickman Bridge pour admirer une arche naturelle en grés de 45 m de long.

Un autre arrêt sur un site de pétroglyphes, traces laissées par une peuplade disparue vers 1250. Ces amérindiens vivaient sur les berges de la Frémont River de chasse, pêche et cultures de maïs et haricots. Plus tard, les Utes et les Païutes, tribus indiennes nomades, on fait leur territoire de cette région. Après les indiens se sont les Mormons qui se sont installées dans la vallée le long de la rivière Fremont.

Il y a encore beaucoup de monde et comme presque partout le campground est complet. Nous sortons du parc pour la nuit, à quelques miles le camping sauvage est autorisé.

Jeudi 15

Le relief environnant est dominé par des falaises de couleurs vives, phénomènes géologiques d’une grande beauté.

Nous débutons par la Scénic Drive, une route qui traverse d’abord un oasis de vergers, de peupliers et de frênes.


Bordée ensuite par des falaises cramoisies aux parois abruptes, elle offre des sites panoramiques spectaculaires avant de s’enfoncer dans Capitol Gorge,


un canyon que nous parcourons à pied avec un détour par The Tanks.


L’après-midi, nous découvrons le Grand Wash, plus sinueux et plus long, sans difficulté.



Nous regrettons un peu ce choix, nous aurions peut-être du opter pour la montée à l’arche Buch Cassidy, randonnée plus panoramique….

Vendredi 16

En partant du bivouac nous nous arrêtons à la laverie d’un hôtel où nous profitons aussi du wifi.


Quelques courses à Torrey, charmant petit village, puis route jusqu’à Green River, la capitale de la pastèque, où nous nous contentons de faire le plein de carburant et la conversation avec un camionneur mexicain.


A la tombée de la nuit, nous trouvons un bivouac dans la nature, il y a énormément de tentes, caravanes et camping-cars et la fête avec feu d’artifice, il pourrait s’agir d’un rassemblement vu le nombre de quads, vtt et autres engins.


Sous-pages (2) : Diaporama Diaporama 2
Comments