USA 2015‎ > ‎

15-USA - du 10 au 14.09.2015

  
Jeudi 10 septembre 2015


Nous entrons dans Yosemite National Park. 3081 km2

L’érosion a façonné le massif granitique en forme de dômes, de pics, colonnes etc.


De Dôme Lembert jusqu’à Tamarack Flat.







Nous trouvons une place au Campground Tamarack Flat, les deux précédents sont fermés à cause d’incendies proches. Il se trouve en pleine forêt, à plusieurs kilomètres de la route où stationnent des véhicules de pompiers, plutôt flippant, d’autant plus que les américains ont une addiction au feu de camp sous les arbres avec des flammes immenses.

A propos des feux, il semble que 2015 soit l’année record ! Certains sont dus à la négligence des touristes ou à la foudre, d’autres sont des feux dits contrôlés allumés pour la régénération de l’écosystème comme l’écobuage chez nous à la fin de l’hiver.

Pour couronner le tout, des mises en garde affichent les précautions à prendre pour ne pas risquer d’attraper la peste, transmise par les rongeurs ou leurs puces, charmant !

Vendredi 11

Au programme, Yosemite Valley, El Capitan, Cathédrale, le matin. 







Tunnel View et Glacier Point l’après-midi à nouveau enfumés par un foyer qui est reparti.



Nous sortons du parc pour la nuit que nous passons sur le Snow Park Aera, avec nos voisins Suisses J. Michel et Martine.



Samedi 12

On papote, on papote et il est presque midi lorsqu’on démarre, avec un changement de programme. Nous pensions aller à King Canyons puis à Séquoia, deux parc nationaux plus au sud mais nous apprenons que la route que nous comptions emprunter est fermée pour cause d’incendie.

Notre après-midi sera donc ponctuée d’arrêts chez les marchands de pneumatiques des villes traversées jusqu’à Visalia. Aucun magasin n’a en stock la taille recherchée et nous n’avons pas envie d’attendre dans ce secteur.

Dimanche 13 et lundi 14


Nous empruntons une petite route dans une campagne sèche où quelques oasis permettent la culture fruitière grâce à l’irrigation.


Nous retrouvons la verdure en passant quelques cols au milieu des forêts puis arrivons à Sequoia National Forest.
 


Un circuit passe auprès des séquoias géants dont la croissance est favorisée par les hivers doux et humides et les étés chauds et secs. La forte quantité de tanin contenue dans leur écorce les rend presque imputrescibles.
 


En fin de journée, nous nous installons au bord du lac Isabella près de la petite ville du même nom, un cadre agréable pour ce bivouac très calme. Son étendue a sérieusement diminué avec les années successives de sécheresse.



Sous-pages (1) : Diaporama
Comments