USA 2015‎ > ‎

07-Alaska du 6 au 12.07.2015

  

Lundi 6 juillet


Nous allons jusqu’à la nursery où 230.000 millions d'œufs de saumon sont récupérés puis fécondés. A l'entrée, les saumons grouillent, on pourrait en attraper à la main. Aujourd’hui, c’est l’ouverture de la pêche à Valdez, les pêcheurs sont nombreux et les méthodes très diversifiées, à la cuillère, à l’épuisette, au filet, pour certains ce n’est plus de la pêche mais du ramassage.

Par la même route qu’à l’aller, très belle, nous remontons en direction de Glennalen avec au programme une première étape à Chitina au bord de la Cooper River.

L’eau d’un gris laiteux charrie des troncs d’arbres en raison d’un fort courant.


Les violentes rafales de vent soulèvent la poussière, nous nous cloîtrons dans le véhicule.

Mardi 7

Le temps est couvert, quelques averses insignifiantes ne nous dépoussièrent même pas.

Nous quittons l’asphalte pour la piste gravillonneuse qui a remplacé la voie ferrée, avec de la tôle ondulée sur 60 miles et empruntons le Kuskulana Bridge, long de 525 pieds, construit en 1910.

Gilahina, le pont de l’ancienne voie ferrée, arrête les touristes le temps d’une photo. Elle servait à transporter le minerai de cuivre de Kennicott à Cordova sur la côte Pacifique. Nous y croisons un jeune français qui bosse dans le tourisme et vit au Canada.

Nous longeons Long Lake dans son écrin de verdure puis arrivons à un kiosque d’informations.

Fin de la route, nous pouvons passer la nuit sur le parking pour 5 U$, sinon il y a un camping à 20 U$ sans service, où est la différence à part dans le prix ? Vue sur le glacier, mais quand on dort ….
De là, nous allons à pied jusqu’à Mc Carthy, avec ses anciens saloons et autres lieux de distractions du temps de l’exploitation de la mine de cuivre.




Village typique avec ses épaves de véhicules et de machines comme si plusieurs maisons appartenaient à un ferrailleur au milieu de jolies façades copieusement fleuries.

Mercredi 8

A bord de la navette de 9 h, nous arrivons à Kennicott, ancien village minier abandonné depuis 1938, le filon étant épuisé.


Un sentier d’environ 2 miles permet d'aller sur le glacier Kennicott. 
Un autre de 3 miles supplémentaires le surplombe. Nous ne sommes pas très fiers, nous n’aimerions pas déranger un ours alors que nous traversons plusieurs passages en forêt que très peu de gens empruntent ce matin et que nous trouvons des excréments d’un animal qui a consommé des baies rouges.

Nous y voilà, il est superbe, majestueux, au cœur du Wrangell-St Elias National Park et c’est là que l’appareil photos signale batterie épuisée ! Pour être légers au cas où il faudrait courir, nous n’en avons pris qu’un et même pas le pique-nique.

Retour au bivouac, il est presque 3 heures lorsque nous passons à table, la balade valait le détour.

Jeudi 9



Après une nuit calme à Cooper Center, un petit village essentiellement fréquenté par des pêcheurs, nous continuons vers Glennalen. Nous y faisons quelques courses et le plein de gas-oil.

Par la Glenn Highway, encore une belle route fleurie nous partons vers l’ouest, et là encore les panoramas nous enthousiasment.




Il est trop tôt pour s’arrêter sinon des emplacements de rêve face aux glaciers feraient de beaux bivouacs.  Viennent ensuite les roches volcaniques colorées de Sheep Mountain, où paissent des moutons sauvages. Un moment d’observation aux jumelles ne satisfait pas notre curiosité.
Sur plusieurs miles, le relief de la route nous offre une vue sur le glacier Matanuska.




A Sutton, un ancien centre minier, nous faisons une pause à la bibliothèque pour voir notre courrier et passons la nuit sur le parking.

Vendredi 10

Un village ancien a été reconstitué, une exposition de machines de l’époque et un petit musée retracent l’histoire du temps de l’exploitation de la mine de charbon.

Nous continuons jusqu’à Palmer. Le marché hebdomadaire se tient au cœur de cette petite ville, dit fermier, il ne compte que 3 étals de légumes.




Nous rencontrons Vitali et sa jeune épouse Monica, producteurs de maraîchers. Nous bavardons un moment avec eux, Monica est d’origine équatorienne de la région de Vilcabamba où nous sommes passés. Elle nous offre un échantillonnage de ses produits et nous invite à passer les voir chez eux demain.

Nous continuons la visite de la place avec le Grow Palmer Garden, un jardin planté et entretenu par un groupe de bénévoles. L’hiver plus clément dans cette partie de l’état permet de faire pousser des fleurs et des légumes. Certains atteignent des poids record en raison de 19 à 20 heures de lumière par jour, une carotte 8.6 Kg, un chou 57,60 et un melon 29,5 parmi quelques exploits.

Nous bivouaquons au bord de la rivière Matanuska.

Samedi 11

Louis embauche à 10 h, à la bibliothèque, pour avancer la préparation de notre récit, photos et vidéos.

Nous rendons visite à Monica et Vitali (diminutif de vitalité sans doute, il a 81 ans), ils ont 4 enfants, le 5ème va naître dans 10 jours. Ils nous font visiter les parcelles de terres, les serres, la maison et nous offrent le thé. Ils possèdent une Peugeot 504 break, dont ils ne se servent plus. Première voiture française que nous voyons  aux USA.


Nous retournons au centre de Palmer où se produit un groupe de rock devant un public clairsemé.
A 23 heures, le supermarché Fred Meyer est encore ouvert, nous y faisons 2 ou 3 achats, nous avons adopté le rythme local ! 

Dimanche 12

Fin de la mise à jour du site en début d’après-midi, cela prend pas mal de temps tout de même !

Nous allons jusqu’à Hatcher Pass, la route d’accès passe par des paysages superbes, encore.

Les batiments d’une ancienne mine d’or où vivaient et travaillaient les mineurs ont été reconstruits dans un ensemble récréatif au départ de plusieurs randonnées.

L’exploitation a duré de 1906 à 1951 et des millions de dollars de minerai ont été extraits.

Nous passons près d’une ferme qui élèvent des bœufs musqués, bisons à poils longs aux cornes recourbées. Cette toison sert à confectionner des vêtements très chauds.


https://sites.google.com/a/autempspournous.com/dl-lalaguna/07-alaska-du-5-au-12-07-2015#haut

Sous-pages (1) : Diaporama
Comments