USA 2016‎ > ‎

37 - USA du 15 au 16.04.2016

  

Vendredi 15


             

A Saint-Francisville, nous commençons par la visite du petit musée, exposition qui raconte l’histoire locale de la 2ème plus ancienne ville rattachée à la Louisiane.


                                 

Son port est devenu le plus important sur le Chemin du Fleuve, entre la Nouvelle Orléans et Natchez où les riches rois du coton auraient habité jusqu’à la guerre de Sécession.

Un circuit de deux heures permet de découvrir les belles demeures, leur style, le propriétaire à l’origine de sa construction et quelquefois leurs successeurs.

Maisons historiques Saint Francisville


Dans ce paisible village, il y a également 3 églises.

                  
                     

Nous bivouaquons sur le parking de la catholique «Our Lady of Mt Carmel », très calme à l’écart du bourg.

Samedi 16

Le temps est à nouveau gris, dans la matinée nous franchissons les limites de l’enceinte du pénitentier d’Angola. Une liste des consignes à respecter nous est remise, les interdictions et recommandations, pas de matériel photo, audio ou vidéo, pas de nourriture ni de liquide, on est également prié de déposer armes, munitions et drogues au poste de contrôle.

Curieusement, l’endroit se visite mais nous ne sommes pas là pour ça, nous venons assister au Rodéo de la mi-avril, d’autres ont lieu tous les dimanches d’octobre.
L’établissement compte 5000 pensionnaires et 1800 surveillants, la volonté des autorités étant fournir une formation pour favoriser la réinsertion des récupérables.

Du mobilier, fauteuils, rocking-chair et petits rangements, des barbecues et autres articles fabriqués par les détenus sont exposés et vendus pour financer leur formation. Derrière des grilles, des bijoux fantaisies, dessins, miniatures sont proposés directement par des prisonniers, à l’aide d’un bon on peut les régler à une caisse et les y retirer ensuite. Nous ne trouvons rien à notre goût mais les complimentons tout de même pour leur création.

Il y a également des groupes musicaux, des jeux et divertissements.

Nous déjeunons sur place d’une ventrée d’écrevisses avec maïs et patate. On complète les tables et nos voisins nous apprennent à décortiquer les bébêtes, car il y a une technique. C’est marrant, quel que soit le plat, tout le monde mange dans du carton avec les doigts !

Avant de nous rendre dans les tribunes pour le rodéo, Louis va chercher son iphone au camion car nous sommes presque les seuls à ne pas faire de photos.

Le spectacle commence, vrai show à l’américaine, parades, hymne etc..



Les détenus formés au dressage de chevaux se donnent à fond pour maîtriser leur monture et obtenir la petite prime qui va avec. Idem, pour les taureaux et vachettes, il faut décrocher la cocarde pour gagner le jackpot, tout cela entrecoupé de numéros de professionnels, clowns, cavaliers et cavalières acrobatiques et un motard cascadeur.

Angola rodeo


Cette bonne journée se termine, tout le monde quitte l’arène et ses gradins pour rejoindre les véhicules stationnés sur les prés. Pas de ralentissement, à la croisée des chemins les conducteurs s’intercalent et dès la dernière barrière passée tout roule malgré la quantité de voitures.

Notre étape sera Woodville, un village décalé d’au moins cinquante ans, dans l’état du Mississipi. Tous les commerces sont fermés, on ne voit personne lorsqu’on en fait le tour à pied, il y a pourtant de la circulation sur la route qui le traverse.

Station service ou hors service ?






Le vénérable château d'eau




Ici aussi, un quartier présente une collection de belles demeures historiques.

Demeures historiques - Woodville


 

Sans déranger nous trouvons une place entre la mairie et une église méthodiste.  


Comments