USA 2016‎ > ‎

28 - USA du 16 au 28.02.2016

  

Après un séjour plein de bons moments avec notre famille et nos amis, nous bouclons nos bagages pour un retour aux U.S.A.

Nous quittons Paris sous le soleil, Air France et Delta Airlines nous ramènent à Las Vegas via Seattle dans un ciel clément, nous apercevons le Groenland puis le Canada tout de blanc vêtus.




Une nuit à l’hôtel avant de récupérer Gabi qui démarre au quart de tour, deux jours au camping et nous voilà prêts à retrouver les grands espaces que nous aimons tant.

19-20 Février 2016

Au nord de Las Vegas, Valley of Fire (vallée de feu), nom dérivé de la couleur de ses formations et dunes de sable que la nature a érodé depuis l’âge des dinosaures, un circuit permet l’approche aux départs de différents sites, un peu de marche pour y accéder et apprécier la beauté de ce désert. Quelques images pour vous donner un aperçu :









Fire Wave (il fait 30° à midi, ce secteur est à éviter en été à cette heure).




Nuit au camping du site.

21-23 Février 2016

Pour la 2ème fois, nous nous rendons à Kanab.

 


Nous aimerions faire une rando dans une zone très fragile et très protégée, accessible uniquement avec un permis. The Wave, dans Monument National Vermilion Cliffs, accueille seulement 20 personnes par jour, 10 inscrits par internet plusieurs mois à l’avance et 10 sur place. Devant le nombre important de demandes, une loterie a lieu chaque matin à 9 heures.

Le centre des visiteurs qui gère cette excursion n’ouvre pas le week-end en hiver, nous allons donc nous occuper en attendant et faire une balade sur les falaises rouges au-dessus de la ville.



Lundi nous déposons notre demande, il y a foule et nos chances s’amenuisent dès le 1er numéro qui concerne un groupe de 6, deux autres numéros et c’est fini pour aujourd’hui, le quota est atteint.

Mardi il y a moins de monde, nous arrivons les derniers, avons le dernier numéro et bingo ! il sort au dernier tirage.




A environ une heure de route et un peu de piste, nous atteignons le camping basique et gratuit tout près du site, équipé de tables, bancs, barbecues et toilettes.


Mercredi 24 février

Nous laissons le véhicule sur le parking face au départ du sentier avec son étiquette verte et démarrons avec la nôtre bien visible sur le sac à dos, précieux sésame.

Un peu plus d’une heure de marche avec un léger dénivelé.



L’itinéraire non balisé, alterne entre parties rocheuses ou sablonneuses. Un passage entre deux buttes nous fait basculer sur l'autre versant, nous dévoilant les Coyotes Buttes, magnifiques formations de grès aux couleurs variées sous forme de couches superposées.




Dans cette étendue sauvage, la montée continue et longe cet environnement unique lorsqu’on réalise que nous avons atteint The Wave (la vague).


La beauté sublime nous laisse sans voix, les qualificatifs manquent pour ce spectacle de la nature. 
Inoubliable !

 


On fait le tour, on va plus loin, plus haut, sous tous les angles l’admiration est à son comble, la magie de l’endroit laisse penser que le temps s'est arrêté.








Après le pique-nique nous nous attardons encore par-ci par-là, sans envie d’en repartir.

Jeudi 25 février

Le bivouac en pleine nature nous a garanti un silence absolu.



Nous démarrons par une petite rando dans The Toadstools, formations de roche et de sable.






Quelques rochers perchés supportent une masse qui leur donne une ressemblance avec des champignons. La balade et le site sont tout de même un peu fades après l’émerveillement de la journée d’hier.

Nous partons ensuite en direction de Page, y faisons quelques courses avant de continuer vers le sud. Nous ne résistons pas à un arrêt, pour la 2ème fois à Horseshoe Bend, la vue sur un méandre du Colorado, toujours grandiose, nous ravit à nouveau.



Nous roulons encore une paire d’heures avant de passer une nuit fraîche en forêt à 2250 m.



Vendredi 26 et samedi 27

Traversée de Flagstaff sans nous arrêter puisque déjà fait, nous empruntons la route panoramique qui surplombe le Oak Creek Canyon






et visitons l’élégante petite ville de Sedona.


Nichée dans un écrin de falaises et de roches ocre qui dégageraient des énergies, elle est peuplée d’artistes et attire de nombreux touristes avec ses commerces new age, ses galeries et ses restaurants gastronomiques.



Le printemps s'annonce !

Un détour par Tuzigoot National Monument où les ruines d’un ancien village construit entre 1100 et 1300 ont été découvertes sur une colline. 

Le musée




Des fermiers l’habitaient et vivaient de cultures et de chasse, un lac juste en dessous leur permettait d’irriguer. La disparition de ce peuple reste une énigme, épidémie, conflit ? Pourquoi les gens ont quitté cette vallée sans laisser de trace ?

Nous découvrons plus loin la ville de Jérôme, ancienne cité minière accrochée à sa colline Cleopatra Hill, surnommée ville la plus cruelle de l’ouest à la fin du 19ème. Son parfum de romantisme et sa magnifique restauration, comme le souligne le guide Lonely Planet… nous a laissé sur notre faim !






Quelques kilomètres plus loin, nous installons le bivouac encore en forêt à 2299 m.

 


Nous visitons Prescott, son centre ville aux façades victoriennes et sa fameuse avenue Whiskey Row.

 





L’alignement de vieux saloons lui donne des allures passées du Far West, le plus cèlèbre, The Palace, a conservé ses vraies portes et son joli bar.

 







Cette agréable cité possède plus de 500 édifices inscrits au Monuments Historiques nationaux.

Nous continuons jusqu’à Black Canyon City par l’autoroute. Il fait encore 28° après 17 heures.



Dimanche 28

Notre bivouac se trouve tout près du départ d’une rando, les marcheurs et vététistes sont nombreux à s’y engager. L’un d’eux nous assure que la balade vaut la peine, nous les imitons.



Effectivement, très vallonné le parcours au milieu des cactus donne aussi un aperçu de plantes et de fleurs printanières. Nous faisons demi-tour en atteignant le lit de la rivière « Agua Fria ».

Toujours par l’autoroute nous traversons Phoenix, capitale de l’état, dans le désert de Sonora, 1.500.000 habitants, (plus de 4 M avec sa banlieue) des grandes zones commerciales, quelques immeubles et tours sans doute la city, plus de cinquante kilomètres à 120 km/h (85 pour nous) et à nouveau la campagne ou plutôt le désert. La température atteint en moyenne 43° l’été dans cette zone, les hivers très doux attirent de nombreux retraités.
Sous-pages (2) : Diaporama Diaporama 2
Comments