05. Mexique du 16 au 31.01.2015

Vendredi 16 au mercredi 21 janvier

Nous faisons une nouvelle entrée au Mexique et profitons de notre passage à Chetumal pour faire la vidange et le graissage, la révision des freins et autres resserrages de boulons. 

Notre stock de filtres étant épuisé, nous en commandons d’autres qui n’arriveront que mardi midi. A plusieurs reprises Louis a inspecté les dessous de Gabi, un bruit métallique l’inquiète, il en parle au mécanicien qui émet plusieurs causes possibles. 

Alors que nous squattons le parking d’un centre commercial, nous faisons divers tests concluants, l’ancrage de mon siège n’est pas bloqué du côté gauche.



On va peut-être se remettre à la voile !!!

En attendant, nous faisons des balades dans cette ville plaisante, du shopping pour renouveler quelques bermudas (il y a les soldes ici aussi).

Expatriés depuis 16 ans, Sylvie et Stéphane nous contactent et passent nous voir pour parler voyage mais aussi de leur vie au Mexique avec leurs 3 fils.

Mardi, un seul filtre est livré, nous partons quand même en direction de San Cristobal de las Casas, en début d’après-midi. Nous avons déjà fait ce secteur mais n’avons pas envie de passer par Ciudad del Carmen ou Villahermosa.

Nous faisons une étape dans un petit village, près du terrain de sports puis à Agua Azul. Nous croisons Brigitte et Daniel, en route vers le nord à bord d’un Hilux, cellule Azalaï.

Jeudi 22 au samedi 24

Nous retrouvons les superbes paysages de l’état du Chiapas et la belle ville de San Cristobal.

Les rues et places sont toujours animées mais il nous semble qu’il y a moins de touristes qu’au mois de novembre.

Nous passons la nuit sur le parking du théâtre autorisé par le policier municipal de service sur place. Le matin, nous sommes virés par un de ses collègues, il vient de se faire réprimander par le directeur des lieux.

Nous restons dans le centre ville une partie de la journée, retrouvons après presque deux heures de recherches à pied, une boucherie où nous avions acheté une excellente saucisse. Nous en faisons provision pour le congélateur.

Nous passons la nuit sur le parking du supermarché Chedraui.

Ce samedi la température ne dépasse pas 14° et le vent frais nous oblige à mettre les vestes.

Dimanche 25

Nous partons de San Cristobal sous un beau ciel bleu et roulons en direction de Chiapa de Corzo par l’autoroute. Dès l’entrée, des policiers fédéraux invitent à la prudence au km 37, en raison de la présence d’un groupe sollicitant une collaboration. Lorsque nous y arrivons, une vingtaine d’hommes, visages dissimulés, armés de barre en bois et en fer obligent les automobilistes à donner de l’argent, de façon agressive et menaçante tout en tapant un peu la carrosserie.

Le don est libre, nous nous y plions mais Louis leur fait remarquer qu’il n’est pas obligatoire et qu’ils pourraient respecter les véhicules. Sous prétexte de rechercher les 43 étudiants enlevés, (la justice à officialisé leur décès) un groupe de voyous rançonne les usagers de la route, pratique cautionnée par la police.

Nous arrivons à Chiapa où la fête bat son plein.

Roberto nous propose de nous accompagner au bord du fleuve, à l’embarcadère des bateaux qui font la balade fluviale, il voyage sur le marche-pied.

Nous déjeunons tardivement à l’ombre des manguiers et remettons l’excursion à demain matin.

Lundi 26

 

Nous démarrons avec la 2ème lancha pour découvrir le Canyon del Sumidero, balade d’environ deux heures. Pendant la première partie du trajet sur le Rio Grijalva, nous apercevons des hérons, cormorans, vautours et des crocodiles gris.

               
Après le passage sous la route nationale 190 (pont Belizario Dominguez), les falaises s’élèvent à plus de 1000m au dessus de l’eau, créant un impressionnant défilé, notre guide nous indique quelques formations rocheuses, caprices de la nature, comme la Cueva de Colores et l’Arbol de Navidad, cascade pendant la saison des pluies.

Nous n’atteindrons pas le barrage comme prévu en raison de condition de navigation difficile sur cette fin de partie du fleuve.

De retour au bivouac, nous terminons de déjeuner lorsque nous avons la visite de Martine et Alain, en vacances dans le secteur. Nous envisageons de nous revoir à Puerto Escondido dans quelques jours.

Mardi 27

En partant, nous allons voir la Fuente Colonial sur la place centrale construite en 1562 et l’église Santo Domingo de Guzman et l’ex-couvent du même nom.

Nous traversons Tuxtla Guttierez, capitale de l’état du Chiapas (près de 600.000h) et du marimba (xylophone mexicain), sans nous y attarder.

En début d’après-midi, nous avons un contrôle par des militaires très polis et courtois, dans le cadre d’une nouvelle loi pour la lutte contre la drogue et les armes.

Très ventée, entourée de reliefs qui donnent quelques panoramas remarquables, la zone que nous abordons est la partie la plus étroite du pays, l’isthme de Tehuantepec sépare l’Atlantique et le Pacifique d’environ 225 km.

Vers 15 h, nous sommes stoppés par un barrage de manifestants, la levée prévue en début de nuit nous contraints à revenir dans le village de Tapanatepec pour bivouaquer à l’écart du bruit.

Mercredi 28 au samedi 31

La situation n’a pas évolué, nous allons sans doute passer la journée là. Louis s’informe auprès d’un policier qui lui indique un autre itinéraire. Nous optons pour ce détour d’une trentaine de kilomètres dont une partie non asphaltée devient un énorme nuage de poussière au passage de tous ces véhicules. Les gros camions n’y ont pas accès, passages étroits.

Nous retrouvons la route fédérale et traversons une zone d'éoliennes, il y en aurait plus de 3000 sur un projet de 5000 .

En début d’après-midi, nous sommes confrontés au même problème, pour d’autres raisons les gens du village de Morro barrent la route.

Nous attendons puis vers 17h30 décidons de chercher un endroit pour passer la nuit un peu plus plat que dans la descente en dévers à la sortie d’une courbe.

A quelques kilomètres un chemin nous conduit au village de Guelaguichi, nous nous posons à l’écart des habitations.

Le lendemain, nous partons à pied jusqu’à Playa Azul et nous nous rendons compte qu’il s’agit d’un village très étendu, chaque maison est entourée d’un grand terrain.
Plusieurs emplacements nous tentent pour revenir avec le camping-car mais un vent soutenu soulève le sable ; nous renonçons. Nous sommes abordés par un pêcheur qui nous propose une parcelle de terrain d’environ 800m2 pour 150.000 pesos.
Un peu plus tard, nous allons jusqu’à Playa Escondida. Un chemin étroit et défoncé par endroits y conduit, avec des branches basses et autres obstacles. Contre mon gré, Louis persiste à continuer, il sortira même la machette pour jouer à l’élagueur.


L’endroit est superbe et se mérite, sable blanc, eaux turquoises, tranquillité absolue.
De retour à Guelaguichi, nous choisissons l’espace devant le centre de santé pour attendre les nouvelles de la manif.
Zut, une épine comme un cure-dent s’est plantée dans le flanc du pneu avant gauche… pssss... Première crevaison.

Le blocage est levé, nous reprenons notre route, jusqu’au premier atelier pour faire réparer la roue.

Nous y passons presque la matinée. Voilà notre bonhomme qui tire sur la valve avec une pince et écrase le pas de vis, puis s'apprête à sortir le pneu à coups de marteau. Louis intervient : Stop, je mets ma salopette et je m’occupe de tout, je te fais voir comment on s’y prend sans tout massacrer ! Pendant ce temps, il commence une autre réparation et fait payer 35 pesos à son propriétaire.

Il colle une rustine sur la chambre à air, remonte le tout sous surveillance et réclame 60 pesos ! Tiens, voilà 50 et c’est bien payé.

Nous arrivons dans la baie d’Huatulco, composée de 9 baies et de belles plages.

Pour désengorger Cancun et Acapulco, le gouvernement à crée au début des années 1980, une station balnéaire avec aéroport international, hôtels, golf etc, mais il semble que les clients se font désirer.
Après une promenade dans Santa Cruz, nos recherches nous amènent sur un terrain aménagé près de la plage, plusieurs camping-cars et quelques tentes y sont installés. Nous y restons 3 jours au calme, entourés d’oiseaux de toutes les couleurs.
 

D'autres photos en cliquant dans la sous-page ci-dessous.

Sous-pages (1) : Diaporama
Comments