03.Mexique du 25.11 au 03.12.2014

Mardi 25 novembre

Nous passons l’entrée du site parmi les tous premiers touristes. Chichen Itza (puits des Itza) est le mieux restauré et le plus visité de la péninsule du Yucatan et aussi le plus cher du pays.

La ville typiquement maya aurait été fondée vers 450 et aurait connue sa plus belle période entre le VIIème et IXème siècle, puis une phase de déclin avant d’être repeuplée vers l’an 1000 par l’arrivée de tribus toltèques qui se traduit par une nouvelle architecture.

Lors de la conquête espagnole, elle ne comptait plus que quelques habitants mais restait un centre de pèlerinage maya très fréquenté.





El Castillo, formé de neuf terrasses surmontées d’un temple, fut baptisé ainsi par les Espagnols.
La pyramide correspond à un calendrier maya, elle compte 365 marches et 52 panneaux plats, ce monument était entièrement dédié au soleil et utilisé pour les grandes cérémonies.
La crypte intérieure ne se visite plus. De par l’orientation et la construction, au moment des équinoxes l’ombre projetée sur la pyramide fait croire que les têtes de serpents au pied des escaliers sont prolongées par le corps d’un serpent qui n’est autre que le dieu Kukulkan (serpent à plumes). Beaucoup de touristes viennent à ces deux périodes de l’année.

Le Temple aux Mille Colonnes aussi appelé des Guerriers laisse imaginer un gigantesque chef d’œuvre.

El Caracol à cause de son escalier en colimaçon a été bâti en fonction de l’apparition de certaines étoiles à des périodes précises et les entrées de la tour sont alignées avec les rayons du soleil à certaines époques de l’année.



Le jeu de pelote opposait 7 joueurs par équipe. A l’aide du genou, pied droit, hanches et même d’une batte, la balle en bois devaitpasser à l’intérieur de l’anneau adverse, un véritable exploit. Un match pouvait durer plus d’une journée et finir dans un bain de sang. Les 2 cenotes, puits naturels formés par l’érosion, servaient de réservoirs d’eau, envahis par la végétation, ils sont peu visibles.
Nous terminons la visite dans un bain de foule ; des bus ont déversé un flot de visiteurs. 
Nous profitons de notre emplacement ombragé pour déjeuner et avec la permission d’un policier, faisons le plein d’eau.

Nous poursuivons jusqu’à Valladolid.

Nous avons juste le temps d’aller à la banque, il se met à pleuvoir très fort, nous nous réfugions dans notre casita.

Mercredi 26

Nous visitons la ville qui a quelques jolis restes de l’époque coloniale. Rebâtie sur le centre de cérémonie maya, des violents affrontements ont eu lieu et les conquistadors mirent la ville à sac pour la reconstruire. Elle compte environ 70.000 h mais son centre est très calme et l’atmosphère plaisante.

Un tour au marché pour nous réapprovisionner en fruits et légumes puis par une petite route en bon état nous continuons jusqu’à Cancun où nous trouvons une place, derrière une église moderne, indiquée par Nadège et Nicolas.
Nous faisons une balade sur un bout du fameux boulevard Kukulkan de 25 km qui longe la lagune, où se trouve la zone hôtelière de cette ville de plus 600.000 h, la cousine de Miami. En dehors des plages publiques, l’accès aux plages de cette zone essentiellement peuplée de Nord-Américains, est réservé aux clients des hôtels.
Nous sommes dans un autre Mexique, on ne nous parle qu’en anglais…

Jeudi 27 novembre au mercredi 03 décembre

Nous passons à l’aéroport acheter nos cartes d’entrée sur le territoire cubain. Nous profitons de la proximité de l’île, (1h20 d’avion), pour aller y passer 3 semaines. Nous avons eu la chance de trouver un Lonely Planet en français et préparons nos vacances à Cuba, projet d’itinéraire, recherches d’hébergements etc…

Nous continuons ensuite jusqu’à Puerto Morelos, pas encore bétonné ce gros village a gardé son ambiance paisible. Il fait beau mais pas chaud en raison de vent de nord, c’est parfait pour prendre un peu de repos.

De temps en temps, nous allons faire une balade, la plage est presque déserte, on aperçoit des plongeurs à proximité des récifs coralliens.


Ce week-end, Puerto Morelos organise la fête internationale de la bière. Nous assistons à plusieurs concerts dans une ambiance bon enfant malgré les paroles engagées de certains intervenants et tous les hommages rendus aux 43 disparus.
Dimanche après-midi, nous quittons ce bivouac pour retourner à celui de Cancun, vous savez derrière l’église.

La journée de lundi est réservée à la visite du Cancun Centro, c'est-à-dire la ville d’origine, très moderne et très vivante.

 

Mardi, nous prenons place au camping Mecoloco où nous laissons Gabi à partir du 4.

D'autres photos en cliquant sur la sous-page ci-dessous :

Sous-pages (1) : Diaporama
Comments