CANADA 2016‎ > ‎

16 - Canada du 16 au 21 juillet 2016


Samedi 16 juillet



Nous passons la matinée au bivouac puis faisons une balade avant de reprendre notre route.



Sous un beau soleil, nous traversons Carleton-sur-Mer, une jolie station balnéaire au pied du mont St Joseph. 








Nous passons ensuite dans le petit bourg de Nouvelle et nous dirigeons vers la pointe de Miguasha, nous y rencontrons Jocelyn qui nous initie à la « cueillette » de jaspes et d’agates détachées de la falaise et polies par la mer.



L’endroit se prête parfaitement au bivouac nous décidons de rester là.




Dimanche 17


Une halte à Pointe à la Croix met un terme à notre périple gaspésien. Nous restons sous le charme des paysages de cette péninsule enchanteresse.  

New Brunswick


Superficie : 72.908 km2

Capitale : Fredericton

Population : 753 914 (2014)


Nous entrons dans cette province maritime ouverte sur le golfe du St Laurent. Elle est la seule province officiellement bilingue du Canada. 



Environ un tiers de sa population parle le français (langue maternelle), des Acadiens pour la plupart.





Nous avançons nos montres d’1 heure et arrivons à Campbellton. 

Pour la nuit, nous nous mettons sur un grand parking près de l’eau, à l’écart des panneaux interdisant de camper.


Lundi 18



Après une visite au centre d’infos touristiques, nous occupons notre matinée à la laverie d’un hôtel, installés dans un confortable salon avec wifi.



L’après-midi nous longeons la péninsule, 




l’autre côté de la Baie des Chaleurs et allons jusqu’à Grande-Anse, très décorée aux couleurs acadiennes.









 Nous trouvons un bivouac peinard entre mer et bosquet.

Mardi 19





Il fait beau mais froid lorsque nous nous dirigeons vers Caraquet. Cette petite ville est l’un des ports les plus actifs de la province avec des chalutiers, des crabiers et crevettiers. Le festival acadien organisé la première quinzaine d’août connait un immense succès, des concerts, des soirées thématiques, la bénédiction des bateaux, un feu d’artifice et pour finir le tintamarre, un défilé qui consiste à faire du « train » c’est-à-dire le plus de bruit possible.

Nous traversons ensuite des petits bourgs aux maisons en bois très espacées et partout des casiers à homards en attente de la reprise de pêche autorisée du 10.08 au 10.09.




Nous nous arrêtons à Pointe au Sapin près de la plage et du petit port pour une nuit de pleine lune.





Mercredi 20

Aujourd’hui le tour du Parc de Kouchibouguac est au programme. 


L’essentiel de la visite peut se faire en voiture, des sentiers pédestres et pistes cyclables sillonnent aussi le parc à la découverte des lagunes et des plages.

Plage Callanders

Plage Kellys où l’on peut observer le pluvier siffleur (rarement, en tous cas, pas aujourd'hui).






Rivière Kouchibouguac (rivière aux longues marées en Mi’kmag)



Nous faisons le plein de gas-oil à St Louis de Kent et rencontrons Louis, ancien maire de cette localité jumelée avec Archigny, une ville de la Vienne.

Il nous propose d’aller chez lui pour faire le plein d’eau et nous présente Pauline son épouse dont les ancêtres étaient bretons, encore un moment savoureux avec ce sympathique couple. C’est ici qu’est né le drapeau acadien, bleu, blanc, rouge et une étoile jaune, qu’ils nous offrent.










Nous continuons à longer le littoral jusqu’à la dune de Bouctouche, pas impressionnante, mais agréable à voir depuis une passerelle en bois.




                      



Au loin, les parcs à huîtres.









En fin d’après-midi, une halte à Shediac, station balnéaire et surtout capitale du homard. 



La sculpture fait 5 m de haut et 11 m de long !

Ne trouvant pas de bivouac "autorisé", nous roulons jusqu’à Dieppe pour la nuit.


Jeudi 21


Au Tidal Bore Park, au centre de Moncton, nous attendons le mascaret. 







Deux fois par jour, à la marée montante, une onde de progression de 3 à 60 cm de hauteur avance sur le lit de la rivière Petitcodiac à 13 km/heure. Le niveau peut monter jusqu’à 7,50m en une heure.

L’après-midi, nous roulons en direction du pont de la Confédération, long de 12,9 km et culminant à 60 m au plus haut, pour le passage des bateaux, construit en 1997, il enjambe le détroit de Northumberland.







Prince Edouard Island (P.E.I.)




Superficie : 5 660 Km2

Population : 146 284 (2014)

Capitale : Charlottetown

Dès notre arrivée à Borden, nous tentons une réservation sur le ferry qui va aux Iles de la Madeleine, pas de disponibilités avant le 29 !

Après réflexion, nous rappelons le service et bonne surprise, nous obtenons une place pour le lendemain.

Nous allons directement au port de Souris (env. 150 km) au milieu des champs de pommes de terre à perte de vue. Des petits sacs de 5 livres de patates nouvelles sont vendus au bord la route, on se sert et on glisse un billet de 5 dollars dans la boîte, incroyable, non ? Nous nous installons sur un terrain au-dessous du phare. Juste après dîner nous avons l’agréable visite de Catherine et Tristan qui prendront le même bateau.



Des petits sacs de 5 livres de patates nouvelles sont vendus au bord la route, on se sert et on glisse un billet de 5 dollars dans la boîte, incroyable, non ? 



Nous nous installons sur un terrain au-dessous du phare. 



Juste après dîner nous avons l’agréable visite de Catherine et Tristan qui prendront le même bateau.


Comments