CANADA 2016‎ > ‎

13 - Canada 9 et 10 juillet 2016

  Samedi 9 juillet et dimanche 10




Malgré quelques nuages persistants, le soleil est de retour. 



Après les courses, nous continuons par la route côtière 132, que nous suivons depuis plusieurs jours. 



Nous traversons Ste Félicité village natal d’Isabelle Boulay (pour les fans) puis entrons dans la Haute Gaspésie.


La municipalité de Cap-Chat possède un énorme parc éolien, dont une éolienne à axe vertical, la plus puissante au monde.




Ste Anne des Monts, aux portes du parc national de la Gaspésie, organise chaque année un festival du bois flotté.









Nous effectuons une boucle, par le sentier de la Fée, près de l'anse de Quinze Collets. Le parcours se trouve sur le cap d'une falaise de 40 m.


Le Trou de la Fée

La Tête de Canard

Entre mer et montagne les charmants bourgs se succèdent nichés dans leurs anses.





Le phare de la Martre dont la structure est en bois aide à la navigation depuis 1906 grâce à un système d’horlogerie d’origine.




Marsoui, Rivière à Claude, Mont St Pierre réputée pour le vol libre.



St Maxime du Mont Louis, Sainte Madeleine de la Rivière Madeleine et son phare




La Pointe de Gaspésie, une zone plus tourmentée, se trouve à la même latitude que la pointe du Finistère breton.

Nous faisons halte au belvédère qui domine Grande-Vallée et son cap éclairé de nuit.




Dimanche nous rencontrons Estelle et Jérôme, en combi pour 6 mois au Canada, puis allons au bistrot du centre pour assister à la finale de l’Euro, sans commentaires.




Le pont couvert Galipeault, démonté pour restauration.





A la tombée de la nuit, quelques personnes se pressent au bord de l’eau pour assister à l’arrivée d’une barge propulsée par un remorqueur, chargée de bois, elle arrive de l’Ile d’Anticosti (12 heures de navigation). Des camions attendent au port pour le transfert vers une scierie locale, l’opération semble captiver la population.






Pour la petite histoire, l’île d’Anticosti longue de 217 km sur 48 de large a appartenu à M. Henri Menier, le fils ainé du fondateur de l'entreprise chocolatière qui porte son nom. Il l’a achetée en 1895, y a fait construire un château, un hôtel, un port et des entrepôts et importe 220 cerfs pour sa passion, la chasse.

Elle est rachetée en 1926 par une firme d’exploitation forestière canadienne.



Comments