CANADA 2016‎ > ‎

10 - Canada du 14 au 25 juin 2016

  

Mardi 14 juin

Il fait beau, nous traversons le Saint-Laurent et roulons jusqu’à St Jacques de Leeds. 






Nous profitons des installations d’une aire de pique-nique au départ de sentiers pédestres pour faire du ménage, le plein d’eau et les vidanges. 





L’après-midi, nous passons à Thetford Mines, dans le comté Chaudières-Appalaches, fondée en 1876 suite à la découverte de gisement d’amiante. 


La ville est entourée de montagnes de résidus. La dernière mine a fermé en novembre 2011.


Nous arrivons sur les terres fertiles des Cantons de l’Est sillonnés par des routes panoramiques.



Mercredi 15 au dimanche 19 juin

A quelques kilomètres de Cookshire-Eaton (Estrie), Yvan, que nous avons rencontré sur la Trace de Natchez, nous attend et nous réserve un accueil très chaleureux.



Nous visitons sa maison en bois, qu’il a construit et dont l’intérieur dégage une atmosphère cosy. La décoration raffinée reflète sa passion du voyage, une terrasse surplombe la rivière Eaton.


Louis va mettre à profit l’opportunité de cette étape pour faire de la mécanique.

L’atelier bien équipé est ouvert et Yvan toujours disponible pour l’emmener chez les divers professionnels.


Rectification du collecteur d'échappement

Les repas sur la terrasse sont également l’occasion de partager des bons moments à papoter, à observer les oiseaux ou la pleine lune.



Il y a aussi de belles récréations lorsque les voisins viennent avec leurs jouets, des drôles d’engins, leurs inventions. On ne s’ennuie pas.






Lundi 20 et mardi 21

Louis a terminé son chantier, il nettoie et range les outils en espérant de ne plus en avoir besoin avant longtemps.

Il est l’heure de remercier Yvan de tout ce qu’il a fait pour nous avec générosité et sollicitude. Nous avons eu beaucoup de chance de croiser sa route.

En arrivant à Sherbrooke, nous prenons rendez-vous dans un garage pour le lendemain afin de vérifier l’alignement du train avant.

La ville compte environ 164.000 habitants et possède un parcours, véritable galerie d’art à ciel ouvert de 14 peintures murales, un théâtre extérieur sur les bords de la rivière Magog, des musées, etc.

Murales - Sherbrooke

Une balade fait le tour du lac des Nations jusqu’à la Gorge de la rivière Magog.









Ne nous cherchez pas, nous ne sommes que spectateurs de la chorégraphie !


Plusieurs festivals et compétitions sportives s’y déroulent à la belle saison. Nous bivouaquons dans ce secteur deux nuits.

Mercredi 22



Nous atteignons Magog sous une belle averse, après deux semaines de très beau temps et de chaleur caniculaire, un orage devait arriver.

Comme souvent dans ces cas-là, nous trouvons refuge à la bibliothèque, auparavant une église, pour avancer un peu le blog. Il est presque 15 heures lorsque nous en sortons, aujourd’hui, déjeuner à l’heure espagnole. Le soleil est revenu nous filons vers le lac Memphrémagog, sa plage et sa marina.

Le ciel devient à nouveau menaçant en arrivant à l’entrée du Marais de la Rivière aux Cerises. Des sentiers pédestres et des passerelles sillonnent ce petit parc où nous verrons seulement une tortue en train de creuser avec ses pattes arrière, une cavité pour pondre.







Une petite route de campagne, bordée de maisons cossues, longe le lac et les montagnes environnantes, traverse le village d’Austin et nous mène à l’Abbaye de St Benoit-du-Lac. 






Son intérieur sobre et moderne.






La Chapelle.



Le parking est parfait pour la nuit.



Jeudi 23

Saint-Benoit-du-Lac, 43 habitants, a été constitué en 1939 pour abriter la célèbre Abbaye où les moines bénédictins partagent leur temps entre prières et travaux agricoles.



On peut assister aux cérémonies religieuses, accéder aux vergers à la saison de production ou acheter leurs produits, fromages, cidres, confitures.

Nous reprenons le Chemin des Cantons pour rejoindre la région de la Montérégie et nous nous posons au Quartier Dix30 à Brossard, une ville à la campagne, 300 commerces dont 60 restos.

Vendredi 24 et samedi 25

St Jean Baptiste – Fête du Québec.

Dès hier soir, un grand spectacle démarrait la fête du Québec, aujourd’hui un défilé d’artistes, de musiciens.

Nous restons à l’écart de l’effervescence, loin des bains de foules.

Louis récupère, après des heures de contorsion sous le camion, pendant que je magasine dans les boutiques alentours et que je m’accorde un passage dans un salon de coiffure.

Le soir nous profitons des terrasses autour de la fontaine pour nous rafraichir d’une bonne glace.


Fontaine à Brossard




Comments