BOLIVIE 2013‎ > ‎

13-BOLIVIE - du 26.09 au 02.10.2013

Jeudi 26 et vendredi 27

Au réveil, nous découvrons qu’un autre camping-car nous a rejoints. Un couple suisse tourdumondiste Corinne, Philippe et leurs quatre enfants Timo, James, Célien et Elyn.

Comme d’habitude, nous profitons de l’étape pour faire du rangement, du ménage et nous détendre.

Nous passons aussi du temps sur internet, lorsque nous n’avons plus de batterie nous nous installons dans le hall d’attente de l’aéroport où le 220 est disponible.

Il fait très bon au soleil pour papoter avec nos compagnons de voyage et échanger les bons plans pour la suite de nos périples. Nous avons oublié qu’à cette altitude le soleil tape fort et en avons tous pris un bon coup.

Samedi 28

Nous quittons El Alto a travers la foule des marchés et toujours la circulation des minibus appelés ici trufis.

Après une quarantaine de kilomètres, nous commençons à voir ce lac dont le nom amuse les enfants, le Titicaca. Vestige d’une ancienne mer intérieure, il couvre 8562 km2 et compte 41 îles et îlots.


La route panoramique traverse l’altiplano et longe le littoral offrant des vues superbes jusqu’au détroit de Tiquina. 



Détroit qu’il faut traverser pour reprendre la route vers Copacabana. Des barges assurent cette liaison mais ne nous inspirent pas confiance. 


Nous laissons partir deux embarcations avant de nous lancer sur la 3ème dont les planches paraissent en meilleur état.


 Le trajet dure vingt minutes mais semble plus long. Vers le milieu une houle courte fait balancer Gabi et compte tenu de sa hauteur Louis a besoin d’être rassuré. Le marin nous dit qu’il n’y a aucun risque, effectivement nous arrivons à bon port.


La vue est toujours magnifique au dessus de cette tache bleu saphir, avec ses villages typiques sur les rives et les sommets enneigés.


Nous arrivons à Copacabana, ville de 15000 habitants lovée entre deux collines.


 Nous longeons la costanera et nous installons vers la fin, à l’écart de l’animation. 


Cet agréable bivouac tout près de l’eau nous laisse espérer un beau coucher de soleil.


Dimanche 29

Nous découvrons le centre de cette ville pleine de charme. Sur la place 2 de Febrero, trône la cathédrale avec ses azulejos et ses dômes de style mauresque.


Nous assistons à la bénédiction des véhicules décorés de rubans, drapeaux et fleurs, l’occasion de demander protection à la Vierge en versant en offrande de l’alcool sur le sol et les véhicules. Pour Pâques, des compagnies de bus longue distance viennent faire bénir leur nouvelle flotte.



Il fait bon se promener dans les rues animées avec ses nombreux restaurants, cafés et boutiques d’artisanat.

De retour au bivouac, nous retrouvons la famille suisse.

Lundi 30

Nous amenons le camping-car sur le parking surveillé de l’Hôtel Gloria et descendons au port pour embarquer sur le Andes Amazonia. 


Deux heures de navigation et nous accostons sur l’Isla del Sol. Cette île constitue le berceau d’êtres vénérés tels le soleil, le dieu blanc Viracocha et les premiers incas Manco Capac et sa femme Mama Ocllo (homologues d’Adam et Eve).


Environ 2500 personnes vivent en permanence sur l’île, répartis entre plusieurs communes et villages traditionnels avec leur lot de vestiges anciens.

La principale, Cha’llapampa au nord, sera le départ de notre randonnée pour traverser l’île. 


Un sentier escarpé nous permet de surplomber le lac et ses criques avec la Cordillère Royale et ses pics enneigés en toile de fond. Ensuite, nous descendons à Cha’lla, charmant village, avec sa plage sablonneuse sur la côte Est.


Nous continuons en empruntant d’abord un grand escalier puis arpentons les flancs arides vers le sud. Le passage par la crête nous permet de voir la Bahia Kona, d’autres îlots, le petit port de Japapi et la côte péruvienne.


Nous atteignons Yumani surplombant l’Escalera del Inca, avec son chapelet de pensions et restaurants, la plupart avec vue sur le lac et l’Isla de la Luna. Nous rejoignons le port où nous attend le bateau qui nous ramène à Copacabana après une belle balade d’une dizaine de kilomètres au-delà de 4000m. 


Une escale à Pilko Kaina quelques minutes plus tard permet la visite d’un petit ensemble de vestiges.

 Mardi 1er octobre

Nous nous rendons à l’Horca del Inca un observatoire pré inca. Un escalier de l’époque, avec des grandes marches et un fort dénivelé nous amène à une sorte de porte sur le sommet. 


Cette porte entourée de roches percées par lesquelles les rayons du soleil filtraient jusqu’au linteau lors du solstice du 21 juin marquant la nouvelle année aymara, permettait de prévoir quantité de choses, abondance de pluie, qualité des récoltes etc…


Au retour nous passons au marché faire quelques courses et apprécions l’après-midi de repos après ces marches à plus de 4000m.

 En fin de journée, Laurent et Julie nous rejoignent avec leurs enfants Augustin et Léonie à bord de leur Mercédès Sprinter (à vendre). Sur la plage, autour d’un beau feu de camp nous partageons un bon moment et le pot des voyageurs.


 mercredi 2 octobre 2013

Prolongation de blablabla, puis nous passons récupérer notre linge à laverie et quittons Copacabana et ce bivouac paisible dans un cadre idyllique. Nous arrivons à la frontière et faisons les formalités de sortie de ce pays qui nous a beaucoup plu et où nous avons passé presque 3 mois. 


Adios Bolivia, quelquefois hostile mais toujours si belle.

 Notre itinéraire en Bolivie :

 

 Plus de photos dans la sous-page ci-dessous :

Sous-pages (1) : Diaporama
Comments