27 - Salta - Le retour

Du 13 août au 16 septembre 2010
 

Un peu plus d’un mois et demi passé en France nous a permis de profiter de notre famille et nos amis. Cela a été l’occasion de rencontrer également 2 équipages pyrénéens qui préparent leur voyage en Amérique du Sud et de partager en leur compagnie d’agréables moments.

 

 Au terme de 24 h de voyage, nous retrouvons notre « casa rodante » à Cerrillos où nous sommes chaleureusement accueillis par toute la famille Villanueva. Fervents catholiques, ils apprécient les souvenirs rapportés de Lourdes.

Ils ne fixent pas de montant en échange du gardiennage et nous pensons équitable de leur donner 300 pesos.

 

Invités à participer à la fête de la Virgen Urkupiña, tradition entretenue par la communauté catholique bolivienne, nous prenons rendez-vous pour le 31 août.

 

Nous revenons nous installer au camping de Salta. Les journées sont belles mais la nuit, le thermomètre affiche -2°.

 

Mardi 17, à 7 h 30 nous allons chez VW pour tenter de trouver les réponses à nos soucis mécaniques signalés par les clins d’œil que nous font 3 témoins lumineux depuis le départ de Cachi.

 

Verdict : filtre à particules obstrué à 95 %, risque d’incendie, dixit la « valise ».

Solution provisoire, percer le filtre pour faciliter le passage des gaz d’échappement et nous permettre de circuler ; sauf que le matériau qui compose ce filtre (un cousin de la céramique) ne l’entend pas de cette oreille et se désintègre carrément. Comme les normes de pollution sont moins strictes que chez nous, les véhicules importés ne sont pas équipés de cette technologie, donc, pas possible de le remplacer avant…quelques semaines.

 

Ce filtre est censé avoir une durée de vie équivalente à celle du moteur. Le notre a 36.000 km. Le gasoil fortement soufré serait responsable de la situation, ça promet pour la suite !

 

Avant notre départ, nous avions interrogé VW France pour savoir s’il y avait un équipement spécifique à prévoir en fonction des pays que nous allions parcourir.

 

Réponse : rien de particulier n’est préconisé pour l’Amérique du Sud ! Ah bon, ça rassure !

 

A 20 h nous reprenons notre véhicule, peu convaincus par le « vous pouvez rouler sans problème » du responsable de l’atelier. Les témoins d’anomalies sont toujours allumés, bien sur mais par contre, libéré de la contrainte du filtre, le moteur a gagné des chevaux.

 

Nous reprenons notre place au camping et limitons, par prudence, nos déplacements au strict minimum.

Curieux, 2 jours plus tard, les témoins lumineux ne signalent plus d’anomalie !

 

Nous profitons de notre temps libre pour faire une promenade jusqu’au Cerro San Bernardo, à pied bien entendu, près de 14 km aller-retour ! Malheureusement, une légère brume masque une partie du panorama.

 

 

La montée des 1070 marches laisse des traces dans les mollets ; la descente aussi !

 

Eliane et Jacques, rencontrés à San Pedro de Atacama font étape ici et nous passons avec eux d’agréables soirées. Ancien garagiste, Jacques nous fait part du risque que court notre moteur en dehors de courts trajets. Le concessionnaire VW d’Auxerre (chez qui le véhicule a été acheté) nous confirme que le danger est grand pour le moteur (pistons).

 

Mardi 31 août, comme prévu, nous nous rendons à Cerrillos. Messe à 11 h avec bénédiction des vierges, celle ramenée de Lourdes, trône en bonne place, puis procession jusqu’au foyer des retraités où est prévu le repas.

 

Pour nous faire plaisir, Mme Villanueva nous a confectionné des Tamales : un régal.

 

Son mari, lui, nous présente à l'assemblée, insistant sur la confiance que nous lui avons témoignée en lui laissant notre véhicule et les clés, ce dont il se déclare honoré.

 

Une démonstration de danses traditionnelles clôture cette manifestation.

 

Nous avons passé une excellente journée, riche en échanges car les contacts sont faciles avec nos voisins de table.

 

 

Comme nous sommes sédentaires pour quelques semaines, nous avons tout le temps nécessaire pour remplacer les moustiquaires qui ont commencé à rendre l’âme depuis quelques mois. Les exemplaires envoyés par Stylevan n’étant pas à la bonne dimension, nous en confectionnons d’autres avec le tissu acheté à Caldera (Chili) en mai dernier.

   

 

                                 

 
 
            

                                                                                    Et voila le travail :  

                                

 Aujourd’hui, mardi 7 septembre, nous changeons de place car un employé du camping nous dit que l’endroit que nous occupons « craint un peu » en raison de la proximité d’un quartier « chaud ». Les gamins désœuvrés, n’hésitent pas à sauter le grillage et menacer les campeurs isolés. Depuis le temps que nous sommes là, il était temps qu’on nous prévienne !

 

En attendant de la remplir, la piscine sert de motodrome, il faut dire qu'elle mesure 270 m de long !

 

 

Vous avez dit bizarre ?

 

 

 

Samedi 11 septembre, anniversaire de Dany, nous déjeunons au restaurant puis déambulons dans le centre ville où nous nous laissons tenter par une énorme coupe de glace. Soirée champagne et petits fours, pour clôre cette journée.

 

Mercredi 15, traditionnelle fête de la Virgen del Milagro avec une procession rassemblant une foule impressionnate, les fidèles venant de toute la région, certains à pied de très loin.

 

Plus de photos dans la sous-page ci dessous :

Sous-pages (1) : Diaporama
Comments