07 - El Calafate - Perito Moreno

Après une dernière nuit passée à Laguna Amarga, au bord du rio Paine, nous quittons le parc, direction El Calafate.

 

Une soixantaine de kilomètres de ripio nous sépare de la frontière. Le paysage est vallonné mais la végétation verdoyante du parc a laissé la place à la steppe. Dans la première partie, nous longeons quelques lacs puis l’eau se fait de plus en plus discrète.

 

Une famille de condors, posée à proximité de la piste justifie un arrêt de quelques minutes et en regardant de plus près nous voyons le manège d’un renard rodant autour des jeunes, rêvant sans doute d’un petit déjeuner amélioré, mais hélas pour lui, les adultes n’ont pas l’air d’accord.

 

Nous déjeunons à Cerro Castillo, petit village où se trouve la douane chilienne. Le village entier est en chantier, misant sur le développement touristique grâce à la proximité du parc.

 

Bien qu’arrivant encore une fois derrière un bus, les formalités sont assez rapides et nous en profitons pour bavarder avec le chauffeur ; celles de la douane argentine, une dizaine de kilomètres plus loin, encore plus car nous arrivons avant lui.

 

Nous retrouvons avec plaisir la route goudronnée et parcourons les 280 km qui nous séparent d’El Calafate  à travers un paysage lunaire, fort vent de face depuis La Esperanza.

 

L’économie de la ville repose entièrement sur la proximité du glacier Perito Moreno, situé à 80 km dans le Parque Nacional Los Glaciares.

 

Le centre ville regorge de magasins de souvenirs, restaurants et agences d’excursions. A l’heure du dîner, les restaurants font le pleins, les gens attendent devant la porte qu’une table se libère, c’est notre cas aussi. Nous prenons un bife de chorizo pantagruélique, environ 800 gr par personne.

 

Le lendemain, traditionnelle visite à l’office de tourisme sur le parking duquel nous avons passé la nuit. Accueil plutôt froid.

 

Balade en ville, puis le soir nous décidons de nous rapprocher du glacier pour être de bonne heure sur place. C’est ainsi que nous dormons sur le parking devant l’entrée du parc (où il est désormais interdit de rester après 20 h 30).

 

Dès 7 h 00, nous nous acquittons de 75 pesos chacun et parcourons les 30 Km qui restent sur la péninsule Magallanes, par une route étroite et sinueuse au milieu du végétation verdoyante.

 

Depuis la colline qui se trouve en face, par un réseau de passerelles et d’escaliers en bois qui mènent à des belvédères et à des terrasses, nous surplombons le glacier et pouvons l’admirer sur une grande largeur.
 
 

La Perito Moreno est le glacier le plus spectaculaire des glaciers andins et le plus facile d’accès. Mesuré depuis son extrémité, il mesure 62 km de long, 5 km de large et environ 60 m de hauteur au dessus du niveau du lac.

 

Il est un spectacle aussi bien pour les oreilles que pour les yeux. Il grince, craque, gronde, résonne. Le moindre morceau de glace qui tombe du haut de ses 60 m le fait avec fracas. Nous assistons à la chute de plusieurs pans de glace dans un bruit ahurissant qui se répercute tout autour. Les icebergs ainsi formés, poussés par le vent et le courant, vont mourir dans le canal de los tempanos (iceberg) . Son apparence évolue en cours de journée, mais nous n’avons pas pu en profiter pleinement car la pluie à fait son apparition dans la matinée, ne nous laissant que quelques éclaircies sans soleil en fin d’après midi.

 
Nous retournons à El Calafate pour y passer la nuit.
 
Plus de photos dans la sous-page ci dessous :
Sous-pages (1) : Diaporama
Comments